Accueil Société

Jan Fabre accusé d’agressions sexuelles: l’auditorat du travail d’Anvers ouvre une enquête

L’artiste est notamment accusé de remarques blessantes et sexistes et d’avances sexuelles.

Temps de lecture: 1 min

L’auditorat du travail d’Anvers a ouvert une enquête sur Jan Fabre et sa compagnie d’arts de la scène Troubleyn, a indiqué jeudi l’auditeur du travail Pieter Wyckaert. Cette enquête fait suite à la parution d’une lettre ouverte signée par 20 (anciens) collaborateurs de l’artiste flamand dénonçant des comportements inappropriés de sa part. Elle se concentre sur de possibles faits d’intimidation et de harcèlement sexuel.

À lire aussi Jan Fabre dans la tourmente #MeToo

«Nous avons pris connaissance de la lettre ouverte de travailleurs et anciens collaborateurs de l’ASBL Troubleyn et avons, après consultation du procureur du Roi, décidé d’ouvrir une enquête», explique M. Wyckaert. «Nous sommes compétents pour enquêter car ces faits se seraient produits sur le lieu de travail. Pour autant que je sache, aucune plainte n’a été déposée mais cela n’est pas nécessaire pour l’ouverture d’une enquête

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko