Accueil Société Régions Hainaut

Les voies fluviales attisent la bataille des déchets en Wallonie

Roux, Aiseau-Presles, Auvelais : les riverains du canal et de la Sambre opposés aux industriels. « Nous refusons de vivre dans le bruit et la poussière. » Quelle place pour la gestion des déchets ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

De Charleroi à la Basse-Sambre namuroise, la voie d’eau est le théâtre d’affrontements permanents : à Roux en bordure du canal, à Aiseau-Presles ou à Auvelais autour de la Sambre, des habitants s’opposent à l’arrivée d’activités de tri-recyclage de déchets à proximité de leurs maisons. « C’est par le plus pur des hasards que nous avons appris que deux demandes de permis uniques avaient été déposées pour des projets de l’autre côté du canal, à moins de cent mètres de chez nous, confie Gérard Crebeyckx, qui vit dans le quartier de la Bassée à Roux.  L’affichage n’avait été organisé que dans le périmètre immédiat, en zone industrielle. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Gysen Eric, vendredi 14 septembre 2018, 18:25

    Rien ne va en industrie et si il y a initiative, il y a toujours quelqu'un qui trouve un argument pour s'y opposer. Retour aux chasseurs cueilleurs.

Aussi en Hainaut

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs