Accueil Économie

L’autre guerre du rail: le budget

Entre la SNCB et Infrabel, les questions budgétaires restent nombreuses alors qu’elles viennent de devoir déposer leurs prévisions budgétaires 2016-2019. Avec des variables de plusieurs dizaines de millions. Faute d’indication politique claire, que prévoir comme tarifs, comme droits de passages sur le réseau, comme dotation ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Derrière les enjeux sociaux et la menace de grève de 48h et de 72h en janvier, d’autres enjeux ferroviaires sont en cours. Comme elle le réclamait dans son plan stratégique, la ministre Jacqueline Galant a récemment reçu les (première version des) prévisions budgétaires de la SNCB et d’Infrabel pour les années à venir.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Peut-on prolonger (davantage) le nucléaire en Belgique? Notre grand fact-checking

Les réacteurs belges sont confrontés à divers pépins (défauts d’hydrogène, résistance insuffisante à un séisme ou un crash d’avion) qui rendent boiteuse l’hypothèse d’une prolongation générale. Techniquement, la seule option qui tient la route si l’on décide de garder le nucléaire plus longtemps, c’est de prolonger de 20 ans et non de 10, Doel 4 et Tihange 3.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs