Accueil Opinions Éditos

Centre fermé: une famille prise en otage

La famille serbe logée en centre fermé, puis placée en centre semi-ouvert et remise en centre fermé après avoir tenté de s’enfuir, a tout d’un cobaye de laboratoire.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

La famille serbe logée en centre fermé en attente de son expulsion, puis relâchée et placée en centre semi-ouvert faute d’avoir pu être expulsée, s’est enfuie, a été retrouvée et est remise en centre fermé. Elle a tout d’un cobaye de laboratoire. Depuis près d’un mois, on observe en effet, effarés, ses allers/retours, avec l’impression d’assister à une expérience en direct, avec de « vrais » être humains à expulser, pour tester une politique. Et on se sent honteux : du principe, mais aussi et surtout du fait que les cobayes sont une mère et ses quatre enfants. Si encore on avait la certitude que « l’expérience » est menée professionnellement, selon un protocole qui établit des observations qui à leur tour serviront à améliorer la politique à mener en matière d’expulsion de familles. Mais on semble bien éloignés de cela.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par Jean-Claude Morgenthal, dimanche 16 septembre 2018, 20:07

    Analyse tout à faut subjective.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, lundi 17 septembre 2018, 9:05

    Jean-Claude, il serait intéressant de préciser votre pensée. Quelle est l'analyse objective que l'on peut faire de cette situation ?

  • Posté par Michel Raurif, dimanche 16 septembre 2018, 8:57

    Monsieur Van Eylen, que cette femme aime la Belgique, permettez-moi d'en douter.Je pense que cette personne aime surtout les avantages qu'offre notre pays, ces articles qui font que la Belgique est merveilleuse et surtout beaucoup de chose que, dans son pays, elle ne trouve pas ou alors très cher !.Bien vivre sans travailler, les allocations familiales, maison sans loyer et j'en passe .Voilà ce que cette personne aime en Belgique !

  • Posté par Van Eylen Didier, samedi 15 septembre 2018, 20:10

    Je crois que ce sont les lois qu'il faut respecter envers et contre tout, c'est la base de tout. Ce qu'il se passe, si je comprends bien, c'est qu'il faut adapter les procédures pour qu'elles s'adaptent mieux que ça aux situations humaines et accélérer les procédures. Ce que vous pointez ce sont ces gens qui sont pris comme cobayes pour ses ajustements. Et je crois que tout le monde ne peut qu'être d'accord avec vous. Ce que l'on voit est atterrant. Et pour ma part ça fait mal, car voilà une femme qui aime notre pays, cela ne fait aucun doute. Qui est désespérée,,et qui est au milieu de nos faiblesses.

  • Posté par Van Eylen Didier, samedi 15 septembre 2018, 20:10

    Je crois que ce sont les lois qu'il faut respecter envers et contre tout, c'est la base de tout. Ce qu'il se passe, si je comprends bien, c'est qu'il faut adapter les procédures pour qu'elles s'adaptent mieux que ça aux situations humaines et accélérer les procédures. Ce que vous pointez ce sont ces gens qui sont pris comme cobayes pour ses ajustements. Et je crois que tout le monde ne peut qu'être d'accord avec vous. Ce que l'on voit est atterrant. Et pour ma part ça fait mal, car voilà une femme qui aime notre pays, cela ne fait aucun doute. Qui est désespérée,,et qui est au milieu de nos faiblesses.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs