Accueil

Une étudiante belgo-nicaraguayenne arrêtée

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Amaya Coppens a 23 ans et est étudiante en cinquième année de médecine dans la jolie ville de Leon, la deuxième ville du Nicaragua. Son visage courageux et souriant, contrastant avec les têtes encagoulés des policiers qui l’ont présenté aux médias le 13 septembre avec quatre autres détenus, deux jours après son arrestation lundi 11 septembre a fait le tour des réseaux sociaux nicaraguayens, comme symbolisant le mouvement d’opposition pacifique au gouvernement de Daniel Ortega. Selon les comptes du quotidien El Nuevo Diario, ces dix derniers jours, la police a présenté vingt neuf jeunes opposants, les accusant d’être des terroristes. Amaya Coppens née à Bruxelles de père belge et de mère nicaraguayenne fait partie du Mouvement étudiant 19 avril de Leon.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs