RDC: trois morts jeudi dans l’est, 49 meurtres en août

Photo prétexte © AFP
Photo prétexte © AFP

Trois personnes ont été tuées jeudi dans l’attaque d’un convoi de véhicules dans l’est de la République démocratique du Congo, où des experts ont enregistré 49 meurtres en août, en recul par rapport à juillet.

Le dernier incident en date a eu lieu dans la province du Nord Kivu au nord de Goma : « Le convoi des véhicules a été attaqué dans le parc des Virunga à quelque deux km de Kibirizi par les Maï Maï (groupe armé) Mazembe », a déclaré à l’AFP un responsable de l’administration locale, Kakule Silusawa.

Le bilan est de trois morts dont un militaire et de trois blessés, a-t-il ajouté.

« Il y a eu échange des tirs, nous continuons à les poursuivre dans le parc National des Virunga », a ajouté un porte-parole de l’armée à Kibirizi, le colonel Joseph Banga.

49 meurtres en août

Le groupe d’étude sur le Congo (GEC) de l’Université de New York a recensé jusqu’à 132 groupes armés ou milices dans les deux Kivus.

En août, 49 meurtres ont été enregistrés dans les deux Kivus, en recul de 18 % par rapport au mois de juillet, selon le dernier « baromètre » du GEC publié jeudi.

Plus de la moitié des personnes tuées -27- ont été recensées dans le territoire de Beni par ailleurs en proie à une épidémie d’Ebola depuis le 1er août.

«  Autour de la ville de Beni, les attaques du groupe rebelle ougandais Allied Democratic Forces (ADF) se sont intensifiées malgré le développement de la maladie à virus Ebola », note le GEC.

Les observateurs révèlent également que « les cas de vols à main armée par les FARDC (armée régulière) ont augmenté en ville de Beni ».

Le « baromètre » souligne aussi l’action de l’armée régulière face aux groupes armés dans deux autres territoires du Nord Kivu, le Rutshuru et le Masisi.

Région de hauts plateaux et de lacs densément peuplée, les deux provinces du Nord et du Sud-Kivu connaissent des troubles depuis la fin du génocide rwandais en 1994 et le renversement de l’ex-maréchal Mobutu en mai 1997.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Par défaut, Netflix lance le prochain épisode automatiquement. Un bel exemple de design pensé pour scotcher l’internaute  à son écran.

    Comment les sites web manipulent l’internaute par leur design

  2. CLIMATE STUDENTS PROTEST ACTION THURSDAY

    A l’école ou dans la rue, le climat n’a pas d’âge

  3. Si Olivier Chastel est plus prudent, Charles Michel laisse entrevoir une potentielle coalition MR-Ecolo-CDH.

    Charles Michel charge «l’axe du shutdown N-VA-PS» et esquisse la «namuroise»

Chroniques
  • Le renvoi vers l’école

    Avec la montée des inquiétudes face à l’essor des fake news, une idée revient en boucle : il faut que l’école s’empare de cette question. Il faut que des cours d’éducation aux médias soient organisés dans tous les établissements scolaires, qui permettent aux élèves de distinguer entre des informations et des rumeurs, entre un travail de journaliste et une stratégie de propagande, entre la fabrique du vrai et la fabrique du faux.

    L’idée est bonne, et elle n’est d’ailleurs pas neuve : il y a quelques dizaines d’années, on faisait la même proposition pour lutter contre l’influence croissante du marketing et de la publicité. Cette démarche paraît tellement naturelle qu’on l’applique – ou qu’on demande de l’appliquer – à bien d’autres enjeux. L’école doit...

    Lire la suite

  • Le retour de la mythique «armée européenne»

    La signature du nouveau traité d’amitié franco-allemand, mardi, dans l’hôtel de ville d’Aix-la-Chapelle sous la figure tutélaire de Charlemagne, a fait une nouvelle fois remonter à la surface le thème de l’« armée européenne ». C’est « une contribution à la création d’une armée européenne », a dit la chancelière Merkel. « Construisons une vraie armée européenne », a exhorté le président Macron.

    Le « couple » est récidiviste. Le président de la...

    Lire la suite