Accueil Société Régions Bruxelles

Animations, transports gratuits, brunch géant...: un dimanche sans voitures à Bruxelles

Depuis 9h30 et jusqu’à 19h, il n’est pas possible de circuler en voiture ou à moto dans la capitale.

Temps de lecture: 2 min

Bruxelles se prépare à une nouvelle édition du Dimanche sans voitures, qui a lieu ce 16 septembre. De 9h30 à 19h, il ne sera pas possible de circuler en voiture ou à moto dans la capitale. De nombreux événements sont organisés dans la ville pour l’occasion et les transports en commun de la Stib et de De Lijn sont gratuits, tandis que la SNCB proposera un billet à 5 euros pour voyager de façon illimitée.

Seuls les transports en commun, les taxis, les autocars, les services de secours, les corps diplomatiques et les véhicules d’utilité publique sont autorisés à se déplacer ce jour-là. S’y ajoutent toutefois les personnes handicapées munies de la carte et celles détentrices d’une dérogation pour pouvoir utiliser leur véhicule personnel. La vitesse maximum sera une nouvelle fois limitée partout à 30 km/h.

Lors de cette journée, de nombreuses animations pour petits et grands seront organisées à travers la capitale, dont notamment :

Bruxelles champêtre - parc Royal, place des Palais et place Royale  : au programme, foodtrucks, brasseurs, activités pour les enfants, spectacles et expositions d’artisans et d’associations.

Brunch géant - boulevard de Waterloo  : Bruxellois et visiteurs pourront prendre place à une longue table de 90 mètres installée sur le parking du boulevard de Waterloo pour y partager un brunch provenant de l’un des nombreux foodtrucks présents.

Zot-Day - piétonnier de Bruxelles  : des professionnels des sports extrêmes proposent des démonstrations et des initiations pour les amateurs de skateboard, slackline, roller et BMX. Possibilité également de s’initier au surf sur une vague artificielle.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Jean-Claude Morgenthal, dimanche 16 septembre 2018, 18:14

    Beaucoup trop de cyclistes, qui sont également automobilistes, voient dans ce genre de manifestation une très bonne occasion de braver l'interdit. --- En Wallonie , il est presque impossible pour un piéton de fréquenter le RAVEL pour la mm raison.---- C'est une situation complètement absurde. Vraiment la situation où "la liberté des uns se termine la ou commence celle des autres"

  • Posté par Vilain Pierre, dimanche 16 septembre 2018, 10:26

    Pas tout à fait sans voiture, ce dimanche, puisque les taxis peuvent rouler, ce qui est paradoxal par rapport au but 1er de l'opération. En effet, l'usage des taxis entraine un allongement des distances parcourues, et donc de la pollution, puisque les km effectués pour leur prise en charge des clients et pour leur retour (certes parfois partiel) à leur station de base s'ajoutent à ceux du trajet proprement dit.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo