Accueil La Une Culture

Design Radical: quand l’Italie cassait les codes

Un documentaire projeté ce mardi au cinéma Galeries retrace l’esprit contestataire et ludique des designers italiens dans les années 60-70.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

L’imagination au pouvoir. En écho au souffle de contestation des années 60-70, le mouvement italien de design radical s’est affranchi du fonctionnalisme pour repenser le design et l’architecture et, par là, la société. On leur doit entre autres le canapé écarlate Bocca, en forme de bouche, le fauteuil gant de baseball Joe, le carré de gazon géant en mousse de polyuréthane Pratone… Soit des meubles pop art flirtant volontiers avec le kitsch dans le but assumé de bousculer et réinventer les choses.

Aujourd’hui, ce sont dix-neuf vieux messieurs facétieux que capture la caméra de Francesca Molteni en collaboration avec la curatrice Maria Cristina Didero. Alternant images d’archives et portraits de ces acteurs majeurs du design radical, leur film Super Design (qui sera projeté ce mardi au cinéma Galeries) ancre le mouvement dans son berceau de Florence et Turin, entre 1966 et 1972.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs