Accueil Opinions Éditos

Heure d’été ou d’hiver? On croise les doigts

La Belgique en décalage d’une heure avec les Pays-Bas ? La commissaire européenne n’a pu l’exclure en théorie. Ce choix de l’heure laissé au goût de chacun est une aberration.

Édito - Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Vous trouviez que « Bruxelles » imposait sa loi à tout le monde ? Eh bien, décidez vous-même maintenant et on verra ce qu’on verra…

Ce n’est évidemment pas en ces termes, ni avec cette intention, que la Commission européenne, forte d’une consultation publique en faveur de la suppression du changement d’heure, a demandé aux États membres de décider s’ils optaient pour l’heure d’été ou d’hiver. Mais dans les couloirs du Berlaymont, on doit se taper sur les cuisses en constatant le « bazar » que cette subsidiarité soudaine a déclenché. Le « ce serait mieux si vous vous mettiez d’accord », prononcé la semaine dernière par le président de la Commission Jean-Claude Juncker, a comme un petit parfum de revanche pour celui qui est si souvent accusé de causer des maux dont les États membres sont les premiers responsables.

Sur le fond, il y a dans ce soudain lâcher-prise de la Commission, une absurdité, voire un danger pour l’idée européenne ignorés par des citoyens occupés à jouer à « heure d’été ou heure d’hiver », selon leurs envies de prolonger les BBQ ou de soigner leurs insomnies.

À lire aussi Fin du changement d’heure: avec quelles répercussions?

Différences possibles entre les États européens

L’un des bienfaits reconnus de la construction européenne est en effet de faciliter la vie en commun et d’élargir l’espace pour les voyages et les échanges commerciaux. La monnaie unique, la fin du roaming, les règles uniques de certification, etc., ont apporté du confort et un champ d’action accrus. Et que nous dit-on aujourd’hui ? Qu’il se pourrait, si les pays membres ne se mettent pas d’accord entre eux, qu’on doive voyager, commercer ou communiquer en Europe avec de multiples différences d’heure sans aucun lien avec la logique des fuseaux horaires ?

La Belgique en décalage d’une heure avec les Pays-Bas ? La commissaire européenne n’a pu l’exclure en théorie, les Belges ayant marqué leur préférence pour l’heure d’été, au contraire des Néerlandais. Heureusement, Charles Michel, Maître de nos horloges, a promis de veiller à l’adoption d’une solution Benelux. Mais quelle régression et quel détricotage de se contenter de spécificités limitées à ce trio alors que nous étions sur orbite européenne !

À lire aussi Changement d’heure: Charles Michel sera le maître des horloges belges en 2019

* Les votants de la fameuse consultation doivent d’ailleurs se sentir dupés : ils ont donné leur avis sans savoir que la Commission ne ferait pas le boulot.

Nous laisserons la conclusion à un de nos lecteurs et à sa facétieuse suggestion : « La Flandre garde l’heure d’hiver toute l’année, comme semblent vouloir faire les Pays-Bas, la Wallonie, l’heure d’été comme la France, et Bruxelles, une demi-heure intermédiaire. Ou alors, pour faire plaisir à la N-VA, les Bruxellois choisissent l’heure qu’ils veulent garder, en fonction du rôle linguistique choisi. Tant qu’à être absurde ou surréaliste... »

Il ne reste plus qu’à croiser les doigts pour que ces chefs d’État se mettent d’accord. Comme au « bon vieux temps » d’avant l’Europe.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par Maxime Tyrant, mercredi 19 septembre 2018, 15:55

    La comission fait preuve d'un réel amateurisme. Actuellement, nous sommes 17 pays à partager la même heure. Il serait aberrant que, sous prétexte de l'abolition du changement d'heure, ce bloc de 17 pays ne choisisse pas ensemble sa nouvelle heure commune. Il serait impensable que nous devions subir de nouveaux changements d'heure quand nous voyageons vers ces autres pays alors que la fin du changement d'heure était censée améliorer notre confort de vie. La fin du changement d'heure n'ayant pas encore été officiellement acceptée par le parlement, j'espère que les députés prendront leurs responsabilités en tant que représentants élus des citoyens et qu'ils imposeront à la comission de revoir sa copie et de proposer une méthode sérieuse. Je rappelle que la comission n'est pas élue par les citoyens. Etant donné son irresponsabilité flagrante dans ce dossier, ne faudrait-il pas la réformer ? Si elle ne revient pas dans le droit chemin, je propose de lancer une consultation européenne sur l'avenir de la commission. LOL.

  • Posté par Maxime Tyrant, mardi 18 septembre 2018, 13:16

    D'accord avec cet article. Si c'est l'Europe qui met fin au changement d'heure, alors c'est à l'Europe de proposer la solution alternative. C'est soit de l'irresponsabilité, soit de l'amateurisme, de mettre fin à une règle sans avoir préparé celle qui la remplacera. L'amateurisme de la commission sur ce dossier est déconcertant.

  • Posté par Guy-michel Deroubaix, lundi 17 septembre 2018, 22:00

    La logique veux que se soit l'heure d'HIVER sinon, on aura le lever du soleil en décembre à 09h45 merci pour la sécurité.

  • Posté par Delbouille Thierry, lundi 17 septembre 2018, 21:48

    Je suis absolument pour l'heure d'été, l'heure d'hiver est bien trop démoralisante

  • Posté par Possen Victor, mardi 26 mars 2019, 14:41

    Ne pas confondre heures et saisons, s'est le climat de l'hiver qui est démoralisant et non l'heure d'hiver. Imaginez devoir vous lever en hiver 1 heure plus tôt qu'actuellement avec l'heure d'été généralisée.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une