Accord sur le photovoltaïque: la Wallonie ne touchera pas au système des certificats verts

© Bruno D’Alimonte | Le Soir
© Bruno D’Alimonte | Le Soir

Le gouvernement wallon s’est entendu sur la bulle photovoltaïque. Pour rappel, le gouvernement a excessivement subsidié le photovoltaïque. Résultat : une bulle de plus de 2 milliards a éclaté. Une dette qui a provoqué l’apparition d’une surcharge (13,82 €/MWh) sur la facture des Wallons.

Le gouvernement a donc décidé de ne pas toucher au système des certificats verts pour les anciens et les nouveaux projets sans nouvelle taxe mais avec une modification du taux et de la durée d’octroi.

C’est par ailleurs BNPParibas qui va racheter les certificats verts excédentaires et les annuler. Les Wallons devront rembourser la banque pendant 20 ans, via la surcharge d’Elia déjà existante.

Pas d’augmentation de facture

La facture n’augmentera pas aujourd’hui mais le Wallon payera plus longtemps (20 ans). Une surcharge moyenne de 7,5 €/MWh soit moins que les 13,82 €/MWh actuels.

Parallèlement, une proposition de transaction à l’amiable va être proposée aux 11.000 personnes ayant introduit un recours au civil contre la Région wallonne en raison de certificats verts limités à 10 ans, le retour aux 15 ans n’étant, lui, pas à l’ordre du jour.

« Pour avancer vers une solution à l’amiable, il faut une suspension de l’agenda judiciaire. On ne négocie pas avec des kalachnikovs sur la table », a indiqué à ce propos Jean-Luc Crucke en se félicitant par ailleurs de la réponse « simple, juste, globale et définitive » apportée au dossier des certificats verts.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous