Accord sur le photovoltaïque: la Wallonie ne touchera pas au système des certificats verts

© Bruno D’Alimonte | Le Soir
© Bruno D’Alimonte | Le Soir

Le gouvernement wallon s’est entendu sur la bulle photovoltaïque. Pour rappel, le gouvernement a excessivement subsidié le photovoltaïque. Résultat : une bulle de plus de 2 milliards a éclaté. Une dette qui a provoqué l’apparition d’une surcharge (13,82 €/MWh) sur la facture des Wallons.

Le gouvernement a donc décidé de ne pas toucher au système des certificats verts pour les anciens et les nouveaux projets sans nouvelle taxe mais avec une modification du taux et de la durée d’octroi.

C’est par ailleurs BNPParibas qui va racheter les certificats verts excédentaires et les annuler. Les Wallons devront rembourser la banque pendant 20 ans, via la surcharge d’Elia déjà existante.

Pas d’augmentation de facture

La facture n’augmentera pas aujourd’hui mais le Wallon payera plus longtemps (20 ans). Une surcharge moyenne de 7,5 €/MWh soit moins que les 13,82 €/MWh actuels.

Parallèlement, une proposition de transaction à l’amiable va être proposée aux 11.000 personnes ayant introduit un recours au civil contre la Région wallonne en raison de certificats verts limités à 10 ans, le retour aux 15 ans n’étant, lui, pas à l’ordre du jour.

« Pour avancer vers une solution à l’amiable, il faut une suspension de l’agenda judiciaire. On ne négocie pas avec des kalachnikovs sur la table », a indiqué à ce propos Jean-Luc Crucke en se félicitant par ailleurs de la réponse « simple, juste, globale et définitive » apportée au dossier des certificats verts.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Les derniers vrais grands accords en Belgique datent de la fin des années nonante. Depuis, ce pays est complètement paralysé.
» © Dominique Duchesnes.

    Hendrik Vuye: «Vous avez eu Leterme, puis De Wever, demain vous aurez Van Grieken…»

  2. Cette Congolaise de 36 ans, Kavugho Mbafumoja, ici à l’hôpital général de Beni ce 3 décembre, a survécu à une attaque d’un groupe armé.

    L’est du Congo, nouvelle cible du combat djihadiste

  3. TRICHET

    Jean-Claude Trichet: «Les banques centrales pourraient émettre de la cryptomonnaie»

La chronique
  • Dans la hotte de saint Nicolas :{couques}, {nicnacs} et {spéculoos}

    Pour nombre d’entre nous, le 6 décembre fait revivre des souvenirs dont l’évocation suffit à nous convaincre que les enfants sages d’antan étaient bien différents de ceux d’aujourd’hui. Pourtant, même si le contenu de la hotte du grand saint a bien changé, il recèle quelques indémodables qui suscitent chez petits et grands un même élan de gratitude vis-à-vis de ce mystérieux visiteur à qui l’on pardonne bien volontiers son intrusion d’un soir. Dans le sillage de celui-ci, cette chronique vous offre quelques friandises linguistiques qui ont bravé les décennies, tout comme les réalités qu’elles désignent.

    Une couque de Dinant, pas de Reims

    Pas de hotte de saint Nicolas sans couque, gourmandise lexicographique de solide consistance. Une couque bien différente de ces pâtisseries à base de pâte briochée que sont, en Belgique, la couque suisse et la couque au beurre (avec ses déclinaisons aux raisins et au chocolat). Il s’agit d’un pain d’épices à pâte très ferme, ce qui...

    Lire la suite

  • Question à la N-VA: pourquoi se rendre détestable?

    Stop Khattabi » en lettres capitales noires sur fond jaune, avec pour suivre « Pas d’activiste qui puisse contrecarrer les décisions de justice à la Cour constitutionnelle ». Le tout à côté du visage de l’ex-coprésidente d’Ecolo, érigée par la N-VA en ennemie publique numéro un.

    Cette campagne « ad feminam » sur Twitter est pour commencer totalement déplacée alors qu’il existe un Parlement pour...

    Lire la suite