Accueil Société

Les abords du parc Maximilien, «un climat détestable» affronté «sans états d’âme» par les policiers

Ce lundi matin, un policier s’est fait poignarder par un Belge d’origine égyptienne près du parc Maximilien à Bruxelles. « Qu’est-ce qu’il faudra encore pour faire comprendre la dangerosité du métier ? », s’interroge Stéphane Deldicque, délégué CSC Police.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Comment vivent les policiers qui travaillent dans la zone de la gare du Nord, au contact quotidien des migrants en transit et des sans-abri ? Les troupes sont-elles inquiètes ? La porte-parole de la zone de police Bruxelles Capitale-Ixelles se refuse à tout commentaire. « L’incident de ce lundi matin s’inscrit dans le cadre d’une patrouille comme les policiers en organisent très souvent aux abords du parc Maximilien », se limite à expliquer la commissaire Ilse Van De Keere. Les syndicats policiers, eux, attendaient d’en savoir davantage sur les faits pour s’exprimer. Ils soulignent toutefois que l’incident s’inscrit dans un contexte de violences. « Qu’est-ce qu’il faudra encore pour faire comprendre la dangerosité du métier ? », s’interroge Stéphane Deldicque, délégué CSC Police. « Fort heureusement, ce collègue bruxellois s’en sort bien. Il pourra rentrer chez lui ce soir (lundi). Mais il a failli payer de sa vie cette opération banale. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Robert Denruyter, lundi 17 septembre 2018, 21:28

    Je ne comprends pas pourquoi on empêche les migrants de rejoindre l'Angleterre. C'est nous qui avons tous les ennuis dans cette affaire alors que les Anglais, qui ont fait un fameux pied de nez à l'Europe avec leur Brexit, doivent bien rigoler.Les migrants veulent rejoindre l'Angleterre? Fort bien. Pourquoi nous mêlons-nous de çà? A moins qu'il y ait quelque chose que j'ignore comme, par exemple un pactole payé par les Anglais pour que nous empêchions les migrants de rejoindre l'Angleterre. Il serait intéressant de connaître la réaction de Théo Francken .

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs