Accueil

L’impact de la peste porcine sera aussi touristique

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

La peste porcine africaine pourrait bien jouer un sale tour au secteur touristique ardennais et lorrain, après un été radieux. L’automne est en effet une période très attractive pour ceux qui aiment la forêt, les balades, le brame des cerfs, les champignons et le gibier dans son assiette. La découverte de sangliers atteints par cette maladie extrêmement contagieuse risque d’être préjudiciable à bien des secteurs, des chasseurs aux exploitants forestiers, en passant par les communes, les acteurs du tourisme, les organisateurs de diverses manifestations et le citoyen lambda, amateur de randonnées dominicales.

Il est trop tôt pour en connaître tous les contours et retombées et les quelques acteurs touristiques contactés ne veulent pas tirer de conclusion. Mais certains sont inquiets. En effet, l’étau se resserre pour éviter la propagation galopante du virus. Depuis vendredi, toute chasse est interdite dans un territoire couvrant quasiment toute la Lorraine belge, soit 63.000 hectares.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs