Accueil Société

Au parc Maximilien, c’est l’Etat qui entretient la tension

Un SDF a agressé au couteau un policier lors d’une opération de routine aux alentours du parc Maximilien. Les épisodes violents s’enchaînent. Le plan contre la migration de transit du fédéral a pour effet d’amener plus de monde, crispant encore davantage la situation.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 5 min

Le SDF qui a agressé au couteau un policier aux abords du parc Maximilien a été hospitalisé dans un état critique lundi. Selon les premiers éléments communiqués, A. E. aurait sorti un couteau, alors que les forces de l’ordre venaient de le réveiller pour jeter le carton sur lequel il dormait. Ce Belge sans abri d’origine égyptienne aurait blessé légèrement un des policiers après que ceux-ci ont fait usage de gaz lacrymogène. Un autre policier aurait alors tiré à trois reprises, le touchant à la jambe et à la poitrine. Deux enquêtes ont été ouvertes, une pour évaluer si le policier a fait usage de son arme à feu de manière légale et une sur l’agression au couteau en elle-même.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Passtoors Hélène, mardi 18 septembre 2018, 12:22

    Qui réveille aussi violemment une personne profondément endormie? En plus un SDF logiquement habitué à devoir se défendre? Et alors on lui tire dessus, pas moins de 3 fois? C'est fou. Et si ça tombe, ce monsieur a un problème mental qui pourrait très bien déclencher une crise psychotique dans une situation pareille, c'est à dire qu'il ne serait pas conscient de ce qu'il fait... Ce ne serait pas la première fois que des policiers interprètent mal une situation et ne pensent pas - ou ne sont pas formé pour - à une possible réaction liée à un problème mental. Cela est arrivé à une femme de ma famille qui souffre de C-PTSD (séquelles chroniques de traumatismes) et qui, confrontée à la violence d'un policier suite à une interprétation erronée de la situation de la part des policiers, l'a attaqué heureusement sans couteau. Dieu merci, le policier n'a pas tiré. Mais elle fut ensuite maltraitée au poste sous suspicion d'addiction aux drogues ou d'alcoolisme malgré ses dires répétés qu'elle souffrait de PTSD. Jusqu'à ce que son médecin et son psychologue soient avertis et sont intervenus. Mais bien sûr cet incident a aggravé sa condition. Et il s'est avéré que les policiers n'avaient aucune formation qui leur aurait permis de soupçonner que la cause de son comportement 'violent' pourrait être un désordre mental. Et pour commencer, l'attitude violente du policier n'avait pas justification.

  • Posté par Deckers Björn, mardi 18 septembre 2018, 12:20

    Michel Raurif, il y a erreur dans votre commentaire! Mehdi Khassou, contrairement à ce que vous pensez n'a pas hérité d'un de ces postes grassement rémunérés de multiples broloïdes publics (je vous le confesse, on ne s'y retrouve pas toujours) mais bien un citoyen qui avec d'autres se sont levés contre le racisme d'Etat, pour tenter de venir en aide aux migrants honteusement ballottés par un Theo Francken plus avide de maintenir le boxon (qui lui affiche 1000 points de plus à chaque élection) qu'à le régler. Mehdi Khassou est simplement "président" sans doute parce qu'il est à l'origine de l'association nullement subsidiée, c'est une association de bénévoles et son titre de "président", il le doit sans aucun doute au seul fait d'avoir été l'un des initiateurs du projet. Si cela vous tente d'être président, il ne manque pas de bonnes causes, en ce temps de triomphe de l'égoïsme-indivudualiste-néolibéral à soutenir. Créer donc une asbl et devenez à votre tour "président" ;p)

  • Posté par Brasseur Michel, mercredi 19 septembre 2018, 20:58

    M Khassou (pas Lasso). Pardon.

  • Posté par Brasseur Michel, mercredi 19 septembre 2018, 20:56

    Personnellement, le fait que M. Lasso soit rémunéré ou non n'enlève rien à son mérite! Ni à celui de tous les collaborateurs de cette Plateforme bien courageuse et exemplaire dans son humanité! Chapeau!

  • Posté par LIENARD NORBERT, mardi 18 septembre 2018, 12:30

    Faux la plateforme existait AVANT lui mais comme c est lui qui fait le plus de bruit médiatique on croit qu'il en est ne fondateur FAUX il n est pas bénévole il est rétribué par cette même plateforme

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs