Navas titulaire avec le Real Madrid face à l’AS Rome: réserviste, Courtois sera-t-il privé de Ligue des champions?

@News
@News

Julen Lopetegui, entraîneur du Real Madrid, a préféré Keylor Navas à Thibaut Courtois pour affronter l’AS Rome dans le premier match de Ligue des champions des champions d’Europe, ce mercredi au stade Santiago Bernabeu.

Keylor Navas, 31 ans, est au Real depuis 2014. Le gardien costaricien doit composer depuis cette saison avec la concurrence de Courtois, arrivé de Chelsea après la Coupe du monde. Après avoir commencé la saison en tribune et sur le banc de touche, le portier des Diables rouges avait pourtant été titulaire lors des deux derniers matches du Real en Liga.

Vincent Kompany doit lui aussi se contenter d’un statut de réserviste pour la réception de l’Olympique Lyonnais, John Stones et Aymeric Laporte occupant les deux postes en défense centrale. À l’OL, Jason Denayer, arrivé cet été en provenance des Citizens, est lui titulaire pour ce qui constitue seulement son 3e match avec les ’Gones’.

Marouane Fellaini sera également sur le banc ce mercredi soir face aux Young Boys de Berne, contrairement à Lukaku. Michy Batshuayi, lui, sera titulaire pour Valence.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le service d’aide aux victimes, gratuit, est accessible aux jurés d’assises, qui y sont orientés à leur demande.

    Assassinat de Valentin: «la perte de l’innocence» face à l’horreur

  2. 494162 (2)

    Svetlana Aleksievitch, autrice de «Tchernobyl»: «La série a le mérite d’avoir réveillé la conscience environnementale»

  3. Mark Hofmann en 1984.

    Simon Worrall: «Mark Hofmann était un génie des fake news»

Chroniques
  • Communisme et fascisme, même combat, même bilan?

    Que les mouvements de gauche extrême (Mélenchon, Podemos, PTB…) inquiètent certains, c’est logique : leurs programmes proposent une taxation des plus hauts revenus, la sortie des traités internationaux, bref, un virage à gauche toute d’une politique dans les pays européens qui, même avec des gouvernements socialistes, est majoritairement libérale depuis très longtemps. Une politique qui a lentement mais sûrement mis à mal les services publics, renforcé les grandes fortunes, favorisé les entreprises multinationales et creusé les disparités de revenus, en érodant sans cesse la classe moyenne. Que ces programmes soient partiellement irréalistes, c’est une vérité qui frappe l’ensemble des programmes de campagne ; mais nul ne peut nier qu’ils mettent le doigt sur des injustices réelles (l’absence de taxation sérieuse des multinationales, les disparités sociales, la précarisation des plus faibles…).

    Le cordon sanitaire

    Il n’empêche, nombreux sont celles et ceux qui appellent à un boycott de ces partis...

    Lire la suite

  • Tension dans le Golfe: mais qui met donc de l’huile sur le feu?

    D’inquiétants incidents se multiplient dans le Golfe. Après des attaques contre trois pétroliers il y a un mois, ce jeudi c’est un méthanier japonais et un pétrolier norvégien qui ont subi d’importants dommages après avoir été les cibles d’attaques non revendiquées. Cette tension exacerbée est aussi à l’origine d’une flambée des prix de l’or noir…

    Mais qui a attaqué ces navires marchands ? En mai comme cette semaine, les Etats-Unis et notamment un certain Donald Trump ont promptement pointé un...

    Lire la suite