Accueil Économie Consommation

Avec cinq réacteurs à l’arrêt, l’hiver s’annonce tendu...

Fuite, vice de construction, béton qui s’effrite,... Le parc nucléaire belge tourne pour l’instant au ralenti. Et on ne sait pas quand les unités pourront redémarrer. Or l’hiver approche...

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 7 min

L’approche de l’hiver s’annonce une nouvelle fois électrique. En cause : la petite santé du parc nucléaire belge. Sur les sept réacteurs de Doel et de Tihange, il n’y en a que deux qui fonctionnent, actuellement. Mais le plus inquiétant, c’est que les cinq réacteurs à l’arrêt sont, tous, confrontés à des problèmes techniques. Une fuite à Doel 1 et Doel 2. Des problèmes de béton ailleurs. Electrabel espère que l’ensemble de ces réacteurs pourront être de retour sur le marché d’ici la fin décembre. Pour éloigner le spectre d’une pénurie d’électricité. Mais l’exploitant n’a pas le pouvoir de décision. Car, dans tous les cas, c’est l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) qui devra donner son feu vert à tout redémarrage. Ce qui pourrait provoquer des arrêts plus longs qu’annoncé.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs