Accueil Économie

SNCB: la direction adopte les mesures sociales en force

La direction a adopté une série de mesures sociales pour « augmenter la productivité » des cheminots. Les syndicats déplorent l’absence de discussion et estiment ces décisions illégales.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Les syndicats du rail étaient-ils naïfs ? Les directions des différentes filiales du chemin de fer (SNCB, Infrabel et HR-Rail) ont fait ce qu’elles avaient prévu : faire passer en force les mesures sociales qui doivent garantir l’augmentation de la productivité des cheminots décidées et imposées par le gouvernement et le plan stratégique de la ministre J.Galant. Du coup, les syndicats n’ont d’autre choix que de soutenir plus fort encore les préavis de grève de 48 heures déposés pour les 6 et 7 janvier, puis de grève de 72 heures annoncée les 21, 22 et 23 janvier. Une escalade dans la grève et les désagréments pour les utilisateurs que direction et gouvernement tentent peut-être de mettre en avant…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs