Accueil Société

Stéphane Pauwels a été remis en liberté sous conditions

L’ex-animateur de RTL a passé la nuit de mercredi à jeudi en prison.

Temps de lecture: 2 min

Stéphane Pauwels a été libéré sous conditions jeudi en fin de soirée. Mercredi matin, l’animateur a de nouveau été embarqué par la police pour avoir enfreint l’une de ces conditions de libération, celle qui lui imposait de s’abstenir de tout contact avec la presse, avec les deux autres personnes inculpées en tant que coauteurs dans cette affaire – à savoir son ami Jamel E. et son ex-compagne Noëlle C. (qui se fait également appeler Vanessa) – mais aussi avec toute personne dont le nom figure dans le dossier.

Invalid Scald ID.

Des contacts avec des personnes impliquées dans le dossier

L’animateur est soupçonné d’avoir tenté d’entrer en contact avec l’un de ces protagonistes, comme le confirme le parquet fédéral. En ce qui concerne les médias, rien ne lui est reproché à ce stade.

Après avoir passé la nuit de mercredi à jeudi en cellule, Stéphane Pauwels a été redéféré devant le juge d’instruction qui l’a longuement auditionné jeudi après-midi. Après son audition il a été libéré sous conditions en fin de soirée.

Outre Stéphane Pauwels, Jamel E. et Noëlle C., plusieurs autres suspects, dont le boxeur professionnel Farid H., sont soupçonnés d’avoir participé directement ou indirectement au homejacking de Lasne. Ce soir-là, l’homme qui se trouvait chez l’ex-compagnon de Noëlle C. avait été agressé par trois individus munis d’une arme de poing, d’un cutter et d’un tournevis. Finalement, ils avaient quitté les lieux sans réel butin. C’est en remontant la piste d’une bande soupçonnée d’avoir commis une vingtaine de vols à main armée avec effraction entre début 2015 et fin 2017 que les enquêteurs sont remontés jusqu’à l’ami de l’animateur, Jamel E. Et c’est en explorant le contenu du GSM de ce dernier qu’ils avaient découvert plusieurs messages compromettants échangés avec Stéphane Pauwels.

À lire aussi Stéphane Pauwels, l’homme que l’on adore détester

Interpellé le 28 août en région montoise, Stéphane Pauwels avait été présenté au juge d’instruction après avoir passé une nuit en détention. Il a été inculpé de « corréité de vol à l’aide de violences, avec arme, la nuit, en bande et avec l’usage d’un véhicule » mais remis en liberté sous conditions.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Rousseau Jean-pierre , samedi 22 septembre 2018, 11:52

    Zut alors!

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko