Accueil Belgique Politique

Transmigrants: le «ponton», ou la piste intrigante du centre fermé flottant

Lors de la conférence qui a suivi le conseil des ministres, le secrétaire d’État à l’asile et la migration a annoncé vouloir assez rapidement augmenter la capacité des centres fermés de 300 places. Différentes pistes sont à l’étude : reconvertir d’anciennes casernes… ou utiliser un « ponton ». Une idée qui a attisé la curiosité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

C’est sans doute « le » terme qui a intrigué les journalistes lors de la conférence de presse donnée à la mi-journée par le conseil des ministres : le « ponton ». La priorité du secrétaire d’État à l’asile et à la migration est en effet d’augmenter rapidement la capacité d’accueil des centres fermés en Belgique. Alors qu’aujourd’hui, on compte environ 600 places pour les migrants en situation irrégulière, et que le Masterplan prévoit d’ores et déjà 90 places supplémentaires, l’objectif serait de doter le dispositif de 300 nouveaux lits pour les transmigrants. La capacité globale approcherait donc un petit millier d’unités, ce qui reviendrait à « doubler le nombre de places en l’espace d’une législature », souligne le premier ministre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Dehant Thierry, vendredi 21 septembre 2018, 19:37

    Petite info qui ne change pas le fond du problème : il y a pas mal d'années, j'ai séjourné à Amsterdam, en face de la gare dans un hôtel flottant ce qui s'appelait "Amstel Botel" et qui offrait des chambres "assez spartiates", j'en conviens, mais avec des sanitaires dans chaque chambre/cabine. Au delà de toute idéologie politicienne, cela montre que des solutions décentes existent. Encore faut-il les considérer à l'heure de l'examen des solutions possibles!

  • Posté par Brasseur Michel, vendredi 21 septembre 2018, 21:08

    Je ne suis pas sûr que votre péniche hôtel batave sois comparable à celle que Théo le orageux leur mijote. Je verrais plutôt son inspiration du côté des prisons flottantes de NY du temps de Giuliani (cette "tolérance zéro" que le MR met à toutes les sauces dans ses communications électorales...)

  • Posté par luc schirvel, vendredi 21 septembre 2018, 18:37

    au XIXe siècle, les forçats français transitaient par un (des) ponton (s) avant le départ au bagne de Guyane !!

  • Posté par c000YFG, vendredi 21 septembre 2018, 18:05

    Notre gouvernement devient de plus en plus amoral!

  • Posté par Bricourt Noela, vendredi 21 septembre 2018, 17:47

    C'est de la pure folie. Pourquoi pas des étables tant qu'il y est. Chaque être humain a le droit au respect. Il ne faut jamais abuser de la vulnérabilité des gens.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs