Accueil Belgique Politique

Poussée de fièvre autour de la fuite de Salah Abdeslam

Les propos du ministre Geens ont suscité un début de polémique. Il a laissé entendre qu’Abdeslam a filé d’un immeuble de Molenbeek, en raison de l’interdiction de perquisitionner de nuit.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 4 min

La fuite de Salah Abdeslam a provoqué, mercredi, un début d’emballement politico-médiatique. Tout a commencé à l’aube, lorsque le Laatste Nieuws a posé la question de savoir si l’interdiction de perquisition entre 22 heures et 5 heures du matin, en vigueur en Belgique, n’avait pas permis à Abdeslam de s’enfuir d’une maison de Molenbeek, où il aurait pu être retranché. Une question suscitée par un reportage de VTM, devant être diffusé mercredi soir, que le Laatste Nieuws a vu en avant-première, et où le ministre de la Justice, Koen Geens, s’exprimait.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs