Accueil Monde Europe

Moscou met Strasbourg sous pression

La Russie menace de quitter le Conseil de l’Europe si la révision de ses statuts ne lui est pas favorable. Moscou a été sanctionné en 2014 et 2015 pour son intervention militaire en Ukraine. Depuis, la Russie pratique la politique de la chaise vide. « Le navire est au milieu d’un océan en pleine tempête !, dit au « Soir » la sénatrice belge Petra De Sutter (Groen), qui pilote la réforme du règlement du Parlement de l’organisation, basée à Strasbourg.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

La Russie fait déjà monter les enchères. Moscou a brandi cette semaine la menace de carrément quitter le Conseil de l’Europe si la révision des modalités de sanction des délégations nationales ne lui est pas favorable.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs