Accueil Sports Basket International

Les Cats veulent un statut mondial

La Belgique entame sa première Coupe du monde à Tenerife. Médaillée de bronze à l’Euro, l’équipe nationale féminine va tenter de se hisser en quart de finale. Les Belges veulent surtout acquérir un maximum d’expérience en vue des Jeux de 2020. La jeune meneuse liégeoise Julie Allemand insuffle une nouvelle dynamique à la sélection.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le moment est historique. Ce samedi, à Tenerife, l’équipe nationale féminine sera la première sélection belge senior à entamer une Coupe du monde. Sur papier, les Cats, 28e au classement mondial, ne devancent que le Nigéria parmi les 15 nations qui vont tenter d’empêcher les grandissimes favorites américaines de remporter un 3e titre consécutif. Mais sur le terrain, la médaille de bronze conquise à l’Euro l’été dernier par une équipe très peu remaniée et qui a beaucoup grandi depuis a démontré que cette génération, désormais respectée, était capable d’exploit. «  Son évolution est tellement fulgurante que nous visons les quarts de finale !  », lance le coach Philip Mestdagh.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en International

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs