Accueil

«Une sanction disproportionnée»

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 1 min

Brieuc Wathelet (FEF)

« Je ne voudrais pas que l’on interprète notre action comme une façon de légitimer la fraude. Il faut des sanctions à l’encontre des tricheurs, mais il serait normal que le seul habilité à prendre une mesure soit l’établissement où les faits se sont produits. Ici, l’autonomie des universités et des hautes écoles à l’égard d’un étudiant fautif est réduite à néant par le politique. Sans compter que ce fichage des tricheurs exclus pose question en matière de respect de la vie privée. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs