Accueil Société

Un demandeur d’asile éthiopien souffrant de troubles psychiatriques porté disparu

Le jeune homme s’était rendu à l’Office des Etrangers pour y introduire une demande d’asile.

Temps de lecture: 3 min

Un jeune Ethiopien de 24 ans s’était rendu vendredi à l’Office des Etrangers pour y introduire une demande d’asile. Il a disparu depuis. Il s’y était rendu accompagné d’une bénévole de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés qui a dû patienter à l’extérieur du bâtiment. S’inquiétant de ne pas le voir revenir de son rendez-vous, elle a donné l’alerte. Le jeune homme demeure pour l’heure introuvable, indique dimanche la zone de police de Bruxelles Capitale-Ixelles, confirmant ainsi une information de BX1 et de la RTBF.

«Osman, le jeune Ethiopien disparu, séjournait depuis un mois à la Porte d’Ulysse, le centre pour migrants de la plateforme citoyenne situé à Haren. A plusieurs reprises, il a eu des pertes de conscience de plusieurs heures et les médecins ignorent encore s’il s’agit de narcolepsie ou d’épilepsie. Il y a peu, un hôpital avait accepté de le garder en observation pendant plusieurs jours et a demandé à une bénévole de la Plateforme citoyenne de l’accompagner à l’Office des Etrangers pour qu’il y introduise une demande d’asile afin de pouvoir continuer à être pris en charge», explique Mehdi Kassou, porte-parole de Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés.

«Vendredi, Osman s’est rendu à l’Office des Etrangers accompagné d’une bénévole. Son avocat avait reçu l’assurance de l’Office qu’il y serait pris en charge par les infirmiers de l’Office compte-tenu de son état de santé. Ne le voyant pas revenir au bout de quelques heures, la bénévole a appelé le dispatching de Fedasil, qui lui a expliqué qu’Osman avait disparu lorsque l’employé devant lui faire signer le document confirmant l’introduction de sa procédure d’asile, avait détourné le regard pour imprimer le formulaire. Fedasil nous a également affirmé qu’Osman avait été cherché sans résultat dans le bâtiment et que sur les images de vidéosurveillance analysées, on ne le voyait pas quitter les lieux», ajoute-t-il.

Caractère inquiétant de la disparition

Mehdi Kassou indique encore que des bénévoles ont effectué en vain des maraudes dans les alentours de l’Office des Etrangers. Il souligne le caractère inquiétant de la disparition, précisant qu’Osman peut se trouver n’importe où dans un état léthargique proche du coma. «Le plus important est de le retrouver rapidement. Il sera bien temps ensuite de comprendre les circonstances précises de sa disparition et de discuter plus amplement de la négligence de l’Office des Etrangers», conclut-il.

La police locale a été avisée samedi de la disparition d’Osman et l’a actée dans un procès-verbal. Elle a également diffusé un signalement urgent accompagné d’une photo au sein des commissariats et effectue des vérifications dans les hôpitaux bruxellois afin de voir si le jeune homme n’y a pas été admis. Son porte-parole précise qu’il appartient au parquet de décider d’émettre ou non un avis de recherche.

L’Office des Etrangers confirme et déplore l’incident, précisant ne pas avoir la possibilité de mettre un agent de sécurité à côté de chaque demandeur d’asile.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko