Accueil Société Régions Bruxelles

«Cette répartition n’est pas sérieuse»

30 millions sont prévus dans le budget régional pour la politique de prévention. Une somme à répartir entre les 19 communes. Mais les critères d’obtention restent flous, estime le bourgmestre de Schaerbeek.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Jeudi et vendredi, le parlement bruxellois débattra sur le budget régional pour l’année 2016. Parmi les postes qui seront abordés, Bernard Clerfayt, le bourgmestre de Schaerbeek (Défi), a décidé de demander des éclaircissements sur la répartition des 30 millions d’euros régionaux consacrés à la politique de prévention aux 19 communes. Selon lui, les critères ne sont pas transparents.

« L’enjeu aujourd’hui se situe dans la prévention, explique le député-bourgmestre. Si nous voulons lutter efficacement contre la radicalisation des jeunes, il faut mener des politiques ambitieuses avec des éducateurs de rue, des gardiens de la paix, des médiateurs. Il faut également mener un travail avec les associations de quartier qui sont en contact direct avec les jeunes qui risquent d’être sensibles aux discours radicaux de Daesh. C’est un travail sur le moyen terme qui permettra de stopper les discours radicaux. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs