Accueil Sports Autres sports Judo

Teddy Riner au «Soir»: «Je veux un troisième titre olympique consécutif»

Pour la première fois depuis 2005, les championnats du monde de judo se déroulent sans Teddy Riner. Dix fois champion du monde, le Français, présent à Bakou en sa qualité de président de la commission des athlètes de sa fédération internationale, mise tout sur les Jeux de Tokyo, en 2020.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 6 min

Un grand championnat de judo sans Teddy Riner, c’est un peu comme une Ligue des champions sans Lionel Messi, un tournoi du Grand Chelem sans Roger Federer ou des Mondiaux d’athlétisme sans Usain Bolt : il y a forcément un manque. Après avoir remporté ses 9e et 10e titres mondiaux, l’an dernier, à Budapest (plus de 100 kg) et à Marrakech (toutes catégories), le géant français, considéré comme le meilleur judoka de l’histoire avec également ses deux titres olympiques (2012, 2016), a pourtant décidé de s’imposer un break, sur les conseils de ses entraîneurs. L’idée est d’épargner son corps en vue de l’échéance des Jeux de Tokyo, en 2020. Cela ne l’a pas empêché de faire un saut jusqu’à Bakou pour y justifier son rôle de président de la commission des athlètes de sa fédération internationale. « Si je peux faire quelque chose pour mes collègues, pour mon sport, pour faire avancer les choses, je n’hésite pas », insiste-t-il. Après avoir humé l’odeur de la compétition, il a accepté de se confier.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Judo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs