Accueil Économie Consommation

Le soleil n’est pas toujours le meilleur allié de Thomas Cook

Le tour-opérateur britannique a revu à la baisse ses objectifs bénéficiaires, ce qui a entraîné une chute de son cours de bourse de 24 % ! Thomas Cook incrimine la récente vague de chaleur en Europe qui a poussé les touristes potentiels à rester chez eux plutôt que de voyager vers les habituelles destinations ensoleillées.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

P rès de 40 % des touristes admettent se délecter des intempéries à domicile quand ils sont en vacances », fanfaronnait au printemps le voyagiste Thomas Cook dans le cadre d’une opération marketing. « C’est un réflexe humain de vouloir susciter la jalousie de ses proches ». Pour flatter ce vil instinct, le voyagiste avait même été jusqu’à installer sur une plage paradisiaque une cabine permettant aux vacanciers de vivre les conditions climatiques de leur pays d’origine, avec simulation de neige, pluie, vent… Les frissons des vacanciers en maillots de bain avaient été diffusés sur Youtube.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs