Accueil Culture Cinéma

«Sur le visage de Jean-Pierre Bacri, on lit ce qu’il pense»

Pour son nouveau film, un road-movie tragicomique, Michel Leclerc met en scène un dépressif joyeux incarné par Jean-Pierre Bacri. Il offre ainsi un rôle en or à l’acteur

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 7 min

Dans sa comédie culottée Le nom des gens, Michel Leclerc mettait sur le tapis des sujets qui crispent tout le monde (sectarisme, communautarisme, religion, électorat…) pour les tourner en dérision. Si les questions politiques restent très obsessionnelles en France, Michel Leclerc a eu envie cette fois de traverser la France avec un dépressif joyeux pour voir où on en est avec nous-mêmes et les autres. C’est ainsi qu’il nous invite à partager La vie très privée de Monsieur Sim.

Pourquoi avoir choisi d’adapter un roman de Jonathan Coe ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs