Accueil Économie Consommation

Pénurie d’électricité: 225 mégawatts de «capacité virtuelle» offerts par réduction de consommation

Cette « centrale électrique virtuelle » puiserait sa capacité auprès de consommateurs industriels qui acceptent de réduire leur consommation.

Temps de lecture: 2 min

La société anversoise REstore a offert au gouvernement une puissance flexible de 225 mégawatts. Cette «  centrale électrique virtuelle » puiserait sa capacité auprès de consommateurs industriels qui acceptent de réduire leur consommation.

En novembre, un seul des sept réacteurs de Doel et Tihange sera opérationnel. D’après le Bureau du Plan, il n’est pas exclu que plusieurs zones du pays soient confrontées à une pénurie d’électricité.

«  Nous avons pris contact avec le gouvernement et lui avons fait une proposition de 225 mégawatts. La balle est maintenant dans le camp du gouvernement », a indiqué le co-CEO Pieter-Jan Mermans.

Réduire la consommation aux moments critiques

Entre 2013 et 2016, REstore a déjà participé à la réserve stratégique avec 225MW de flexibilité fiable, mais le ministre de l’Énergie a décidé, fin août, de ne pas renouveler la réserve stratégique pour l’hiver prochain, explique REstore. Entre-temps, l’indisponibilité de plusieurs réacteurs a été prolongée.

REstore a également développé ce type de technologie en France, en Allemagne et au Royaume-Uni. Un logiciel permet de réduire la consommation d’électricité aux moments critiques, en rétribuant les gros acteurs industriels qui feraient tourner certaines de leurs machines à moindre régime. REstore reçoit pour ce faire une indemnité d’Elia, le gestionnaire du réseau.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs