Accueil Belgique

Un bizutage tourne mal chez Distrisud

Ils avaient ficelé, sous cellophane, leur collègue dénudé.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Quand la direction de Distrisud, société de distribution de journaux, était tombée à la fin septembre 2011 sur une vidéo diffusée sur le net et filmée dans les locaux de leur succursale établie en région liégeoise, sept de ses employés, dont deux délégués syndicaux, avaient été licenciés sur-le-champ pour faute grave.

La vidéo a été projetée ce mercredi au tribunal correctionnel de Liège, devant lequel cinq des anciens employés sont poursuivis pour attentat à la pudeur avec violences ou menaces, détention arbitraire, traitement inhumain et dégradant, harcèlement et coups. La victime, qui s’est constituée partie civile aux côtés de Distrisud, est un Français de 34 ans qui travaillait fréquemment, à l’époque, comme intérimaire pour la société. Suite à la révélation des faits, cette dernière lui avait proposé un contrat à durée indéterminée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs