Accueil Monde Proche-Orient

Egypte: plus de 450 jours en isolement total pour Ola al-Qaradawi

Un couple de quinquagénaire vit un véritable enfer en Egypte depuis le 30 juin 2017. Placés en détention préventive, ils attendent un jugement sur base d’accusations dont leurs avocats et familles ignorent tout. La femme, fille d’un prédicateur exilé condamné à mort, subit un isolement total.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Le 30 juin 2017, la vie d’un couple, Ola et Hosam Khalaf, a basculé. Ce jour-là, alors qu’ils jouissaient d’un peu de repos en bord de Méditerranée, non loin d’Alexandrie, les forces de police ont surgi chez eux pour les interpeller. « Ils n’ont montré aucun mandat d’arrêt, raconte à Bruxelles leur fils Ahmad, qui fait campagne pour la libération de ses parents. Ma mère et mon père ont été emmenés et ont disparu pendant deux jours. On a ensuite appris qu’ils étaient placés en détention provisoire pour deux semaines. Ce statut a été régulièrement renouvelé et ils en sont à 452 jours d’incarcération. Sans motifs officiels ! Ils n’ont même pas pu voir leurs avocats ou leur famille… »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs