Accueil Économie

Fiscalité: l’UE dépouille les pays en développement

L’UE signe 40 % des accords fiscaux du monde. La balance fiscale penche généralement en sa faveur, lorsque ses interlocuteurs sont des pays en voie de développement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Les pays en voie de développement se font considérablement avoir lorsqu’ils signent des conventions fiscales avec ceux de l’Union européenne, dénonce un rapport commandé par la gauche radicale du Parlement européen (GUE/NGL) et rédigé par Martin Hearson, de la London School of Economics.

«  Les États de l’UE ont siphonné des revenus fiscaux dont les pays en voie de développement ont désespérément besoin à travers des conventions conçues de manière injuste  », nous explique l’eurodéputé allemand Martin Schirdewan (Die Linke).

Des études passées menées par des ONG montraient déjà, par exemple, que 600 millions d’intérêts payés par des entreprises indonésiennes à leur mères néerlandaises étaient quasi entièrement exonérés d’impôts en vertu de la convention fiscale entre les deux pays.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Bibliothèque , mercredi 26 septembre 2018, 12:52

    Ce qui est amusant de constater, c'est que dans le dossier de la taxation du numérique, les états européens se comportment comme des pays en développement pour revendiquer un droit de taxation (aux USA et à la Chine). Edifiant !!!

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs