Accueil Monde France

A l’ONU, Macron dénonce «la loi du plus fort»

Face à l’unilatéralisme de Donald Trump, Macron s’est livré à un fougueux plaidoyer pour l’action multilatérale, seule à même selon lui, d’enrayer les innombrables crises contemporaines.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 5 min

Depuis New York

Tempes moites, mains tremblantes, Emmanuel Macron avale d’un trait le verre d’eau qui l’attendait depuis quarante bonnes minutes sous le pupitre. Le président français sort marqué d’une longue harangue au premier jour de la 73e assemblée générale des Nations Unies, à New York. Pour sa deuxième apparition devant le cénacle mondial depuis son élection en mai 2017, il a tout tenté pour faire taire les Cassandre, nombreux, qui pointaient son essoufflement sur la scène internationale, à l’aune du populisme triomphant aux quatre coins de la planète.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs