Accueil Société Régions Hainaut

A Dour, Di Antonio l’assure: ce sera bourgmestre ou ministre

Le créateur du célèbre festival est une nouvelle fois à la tête d’une liste rassemblant CDH et MR.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Dans un arrondissement de Mons-Borinage presque exclusivement teinté de rouge, la commune de Dour fait figure d’exception : les socialistes ne sont pas dans la majorité. Lors des élections de 2012, une liste de cartel CDH-MR avait facilement remporté le scrutin (53 % et 14 sièges sur 25), ce qui avait permis au bourgmestre sortant, Carlo Di Antonio (CDH), de conserver le siège de bourgmestre qu’il occupe depuis 2006.

Mais on sait ce qu’il en est du cumul des fonctions. Membre du gouvernement wallon depuis 2011, le créateur du célèbre festival de rock a dû se mettre en réserve de sa commune durant toutes ces années. Comme bourgmestre empêché, Carlo Di Antonio a gardé un œil constant sur sa commune. A titre personnel, il avait réalisé un carton lors du scrutin communal de 2012 : 2.963 voix de préférence.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Hainaut

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs