Le Premier ministre Boris Johnson (cravate rouge)
Gwendolyn Rutten ne s’est pas encore officiellement prononcée surson éventuelle candidature. Il est vrai qu’on la cite souvent comme possible Première ministre au fédéral.
Maxime Prévot, président du CDH
: «
Je ne mesure pas ce qui pourrait être à ce point effroyable dans la note des informateurs pour que la N-VA dise  ce sera sans moi .
»
L’accolade, après le vote, entre Pedro Sanchez (à g.) et le leader de Podemos, Pablo Iglesias
: une majorité obtenue de toute justesse et qui augure de séances parlementaires difficiles.
Patrice Lumumba (à dr.), en novembre 1960 à Leopoldville, après son arrestation par la garde armée de Moïse Tschombe.
Le secteur des transporteurs
: un secteur très touché par le dumping social.
Georges-Louis Bouchez et Joachim Coens souhaitent que chaque parti se positionne clairement cette semaine. © Photo News.
Les dernières déclarations du ministre-président flamand, Jan Jambon, ne donnent pas l’impression que son parti trépigne à l’idée de monter dans un attelage fédéral... © Photo News.
Coup de pouce

Coup de pouce

«
La majorité de ce que j’écris est dépressif. Mais je voulais aussi apporter un peu d’espoir, chacun le mérite, même un personnage brisé comme Barry.
» © L’OLIVIER.
Jean-Marc Nollet avertit : « Ecolo ne montera pas dans un gouvernement par défaut, juste pour mettre la N-VA dehors. »
Le Premier ministre Giuseppe Conte aux côtés du leader Luigi di Maio (assis).
Image=d-20191224-3XZ0FW_high
Ambre Ballenghien, Eliot Vassamillet et Sarah Rizzo. © Mathieu Golinvaux
On a beau «
avoir été une ministre heureuse
», on ne tourne pas la page en un jour. Céline Fremault a pris six mois, pour réfléchir à son nouveau costume, aminci. © Roger Milutin.
«
La gageure est de prôner une société ouverte mais qui soit aussi égalitaire et soutenable.
»
Les actuels informateurs royaux, Georges-Louis Bouchez (MR) et Joachim Coens (CD&V). Attendre, toujours attendre... © Photo News.
ISRAEL-POLITICS-NETANYAHU
© Reuters.
«
La disparition de notre démocratie libérale ne se fait pas avec des grands coups d’Etat, ni dans la violence. Trump ne brise pas les règles
: il les change en douceur. C’est précisément ça qui est dangereux.
» © Photo News.