Le président-élu Joe Biden a de bonnes raisons de se tenir en retrait des grandes manœuvres punitives contre l’actuel locataire du Bureau ovale.
«Les francophones feraient une énorme erreur en ne se préparant pas à une nouvelle réforme institutionnelle», dixit Paul Magnette.
Sophie Rohonyi (Défi).
epaselect ITALY POLITICS GOVERNMENT CONTE
Un précédent a conduit à la guerre de Sécession!
L’assaut contre le Capitole, le 6 janvier dernier: comme toujours dans ce genre d’événement, il y a une gradation dans la radicalité, qui ne permet pas d’assimiler toute la foule venue soutenir Donald Trump ce jour-là à une bande de factieux.
Parmi les innombrables images édifiantes diffusées en boucle, il en est une particulièrement chargée de symboles: celle de ce manifestant déambulant tranquillement dans les couloirs du Capitole le drapeau confédéré posé sur l’épaule.
«Si ça avait été des manifestants du mouvement Black Lives Matter, ils auraient été traités très différemment de la foule hargneuse qui a attaqué le Capitole», s’est insurgé le président-élu Joe Biden, jeudi, depuis son fief du Delaware.
«C’est un des plus mauvais spectacles qu’on ait jamais offert à la face du monde!», déplore Reed Brody.
Emmanuel Macron, solennel, est intervenu depuis l’Elysée, dans la nuit de mercredi à jeudi. Derrière lui, la bannière étoilée avait été ajoutée aux drapeaux français et européen.
USA-ELECTION_PROTESTS
La candidat démocrate Jon Ossoff
L’électorat noir s’est fortement mobilisé en faveur des candidats démocrates, en Géorgie. Les deux scrutins sénatoriaux de ce mardi s’annonçaient très serrés.
Les partisans du pouvoir en place brandissent les portraits de Simon Bolivar et de Hugo Chavez, mardi à Caracas, lors d’une marche vers le Parlement.
Le bras de fer a repris entre le Premier ministre Giuseppe Conte (à g.) et l’ancien président du Conseil Matteo Renzi.
Le gouvernement présidé par Elio Di Rupo a soutenu les secteurs économiques en souffrance et colmaté les brèches sociales ouvertes par les conséquences de la crise sanitaire.
Au Parlement, les grandes familles politiques «modérées» sont au pouvoir, face aux radicaux: dans ces conditions, la dialectique majorité-opposition se réduit à pas grand chose.
d-20201120-GJZL59 2020-11-20 15_35_53
Deux «potes», comme ils aiment chacun à le dire.
Seize mois de négociations, de portes claquées, de crocs-en-jambe et de réconciliations qui ont finalement abouti, le 1er octobre, à la prestation de serment de l’équipe De Croo.