Accueil Opinions

Le harcèlement en ligne enfin pris au sérieux

Un jeune homme qui sévissait sur les réseaux sociaux a été condamné mardi pour viol. L’étau judiciaire semble se resserrer (un peu) sur les cyberharceleurs, amateurs de « revenge porn » et autres diffuseurs de photos intimes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 5 min

Le harcèlement n’est pas né avec les nouvelles technologies mais ces dernières ont donné de nouvelles occasions de sévir aux apprentis harceleurs ou harceleurs en herbe. Les cas de figure sont divers. Parfois, le malotru se cache sous les traits du séducteur : « T’as pas une photo dénudée de toi à m’envoyer ? », lance-t-il dès qu’il se sent en terrain de confiance. Le cliché envoyé servira ensuite de moyen de pression pour obtenir une série de « faveurs ». Parfois, les photos et les vidéos sont au centre de jeux coquins réalisés entre amants. Une dispute, une séparation qui se passe mal et les images parcourent les réseaux sociaux. D’autres fois encore, les photos ou les vidéos sont carrément volées ou réalisées en dépit de tout consentement avant d’être diffusées.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs