Réacteurs nucléaires indisponibles: la capacité supplémentaire dégagée ne suffira pas

Réacteurs nucléaires indisponibles: la capacité supplémentaire dégagée ne suffira pas

Les 750 MW de capacité supplémentaire dégagés mercredi par la ministre fédérale de l’Énergie Marie-Christine Marghem (MR) ne seront pas suffisants pour contrer le risque de pénurie d’électricité au mois de novembre. Il pourrait encore manquer environ 1.000 MW de capacité pour assurer l’approvisionnement énergétique du pays, d’après les calculs du gestionnaire du réseau de transport d’électricité Elia.

Selon son porte-parole, « cette situation ne s’est encore jamais présentée en Belgique ».

Dans un communiqué, Elia indique que « la sécurité d’approvisionnement n’est pas garantie pour le mois de novembre. Pour le moment, Elia ne voit pas suffisamment de solutions qui pourraient résoudre complètement le problème d'adéquation. C’est pourquoi, même si le marché belge et international nous fournissent toute la capacité disponible (production, demande et import), nous ne pouvons aujourd’hui pas exclure d'activer le plan de délestage. »

Le défaut de capacité total est estimé entre 1.600 et 1.700 MW. Même avec les 750 MW supplémentaires, il manquera encore environ 1.000 MW lorsque six des sept réacteurs belges seront à l’arrêt au mois de novembre. Seul le réacteur Doel 3 sera opérationnel.

Marie-Christine Marghem s’est engagée à chercher des solutions.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous