Accueil Belgique Politique

Six jeunes francophones sur dix inquiets pour leur avenir professionnel

Une étude de l’UCL commandée par les Jeunes CSC montre l’état de la précarité des jeunes sur le marché du travail. Une situation interpellante, révélatrice de la place qu’une société laisse à sa jeunesse. Avec un contraste saisissant entre le nord et le sud du pays.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Les Jeunes CSC sont désormais quinquagénaires. Et pour fêter leur demi-siècle d’existence, ces jeudi et vendredi lors d’un congrès, ils ont chargé l’UCL de réaliser une enquête sur la place des jeunes dans le marché de l’emploi et sur la perception qu’ils ont de celui-ci. Et les résultats sont assez inquiétants.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Luc Jansen, jeudi 27 septembre 2018, 10:01

    l'enquête est farfelue dans le sens ou il n'y a plus de jeune en Flandre et que le nombre d'ainé est supérieure au jeune et de ce fait un déficit de main d'œuvre et un danger pour la sécu venant de Flandre. En Wallonie le nombre de jeune est supérieur au ainé, ce qui explique en partie le nombre de jeune wallon au chômage.

  • Posté par Serge Vandeput, jeudi 27 septembre 2018, 12:39

    Un comique.

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs