Accueil Société

L’islamophobie s’aggrave depuis les attentats de Paris

Le Collectif contre l’Islamophobie en Belgique (CCIB) a recensé une cinquantaine d’actes islamophobes en Belgique pendant le mois qui a suivi les attentats de Paris. Le chiffre en tant que tel n’explose pas, mais la gravité des faits ainsi que les dérives policières inquiètent.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Le 19 novembre, un homme se rend à la mosquée vêtu d’une djellaba. Alors qu’un automobiliste l’invite à traverser, l’homme manque de se faire renverser par la voiture, qui redémarre. Le 25 novembre, Zaki Chairi, humoriste bruxellois et animateur sur la radio AraBel FM, reçoit une menace de mort.Le 5 décembre, les commentaires se multiplient suite à un article sur le web lié à l’information (erronée) selon laquelle, à la gare de Libramont, des Syriens forçaient les femmes à se voiler : « qu’on les butes touse » (sic), « deux balles dans la tête et hop composte avec de la chaux et de l’acide », etc. Le 7 décembre, dans un athénée bruxellois, un professeur accuse trois de ses étudiants d’être des « terroristes ». Deux d’entre eux seront embarqués au poste. Un autre jour, un autre élève, musulman également, se fait interpeller au moment où il achète son sandwich de midi. Mitraillette pointée sur lui, il est fouillé et emmené au poste avant d’être libéré.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs