Accueil Économie Consommation

Risque de pénurie d’électricité: six points pour comprendre

Il manque environ 1.000 MW pour se mettre à l’abri.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

On voulait des chiffres, on a fini par les avoir. Reste à les interpréter. Sans être vraiment épaulés par les autorités compétentes. Tentative d’objectivation.

1

Quelle est l’ampleur du problème ?

Lundi, le gestionnaire de réseau Elia a fait tourner ses calculettes (son modèle probabiliste) pour tenter d’objectiver le risque de pénurie, suite aux nouvelles indisponibilités nucléaires. Résultat : il manque entre 1.600 et 1.700 MW cet hiver pour éviter le délestage. En ayant gratté ce que l’on peut gratter. Et éliminé certaines marges de sécurité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Remi Baeyens, jeudi 27 septembre 2018, 11:25

    Il y a plus de 15 ans, il existait un plan d'investissement du parc de production. Comme il faut des années pour construire de nouvelles unités de production. Il n'y a aucun plan d'investissement sérieux existant en Belgique actuellement. Diriger c'est prévoir. Pauvre Belgique. Je me souviens d'un projet d'une centrale au charbon, nouvelle technologie (super-critique, capture du CO2) à Rodenhuize. La ministre de la région flamande, a refusé carrément le permis: conclusion cette centrale fut construite à Rotterdam et fonctionne actuellement avec les heures de travail en Hollande et un manque à gagner chez nous, on ne peut pas dire que les hollandais sont moins verts que nous. Voilà la gabegie qui existe chez nous.

  • Posté par Stephane Constandt, jeudi 27 septembre 2018, 11:13

    Je vois qu'une task-force a été créée. On devrait exiger d'elle qu'elle ouvre son grand portefeuille pour la payer. Si elle avait fait son boulot, on n'en aurait pas besoin. C'est entièrement de sa faute. Essayez un peu de le privé de ne rien faire pendant quatre ans puis de se réveiller en criant.

  • Posté par Damien Quisquater, jeudi 27 septembre 2018, 10:09

    Pourquoi ne demande-t-on pas aux Belges et entreprises de commencer à économiser l'électricité ? Couper les appareils en veille, éviter les machines à laver ou vaisselle à certaines heures, éteindre les lumières des bureaux,... Les Lumières d'autoroute, Est-ce si marginal ?

  • Posté par Bartet Guy, jeudi 27 septembre 2018, 13:33

    Pour l'éclairage des autoroutes, je propose de faire comme en Flandre : l'éteindre la nuit quand il fait noir. Comment dites-vous ? Quand il fait clair on ne doit pas l'allumer ? Ah ben c'est vrai. C'est ballot, non ? :-)

  • Posté par BLASBAND Marc, jeudi 27 septembre 2018, 9:44

    Si j'ai bien compris, les réacteurs nucléaires doivent légalement être fermés en 2025. En fait nous y sommes maintenant pour 6 sur les 7. Nos gouvernements successifs ont préféré financer le nucléaire, freiner l'éolien et décourager le photo-voltaïques. Que ceux qui ont pris ces décisions au moins reconnaissent leurs erreurs. Ou bien cet épisode de pénurie est une manœuvre de l'industrie nucléaire pour convaincre la population de son utilité pour le bien commun?

Plus de commentaires

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs