Michel Preud’homme, après l’élimination surprise du Standard: «Cela ne pouvait pas arriver…»

Michel Preud’homme, après l’élimination surprise du Standard: «Cela ne pouvait pas arriver…»

Le club de Knokke a créé la sensation de ces 16es de finale de la Coupe de Belgique en éliminant le Standard, sur sa pelouse, à Sclessin.

Michel Preud’homme, l’entraîneur liégeois, ne comprenait pas comment ses joueurs avaient pu laisser passer une victoire qui leur tendait les bras face à une formation amateur. « Cela ne pouvait pas arriver, tout simplement. Quand on a 10 occasions de but, à la demi-heure de jeu, ça doit être 3-0. Puis on a commis des erreurs défensives, on a dû courir après le score, eux ont pris confiance. On a commencé à fond pour aller marquer et plier cette rencontre. Ça n’a pas été fait. On s’est mis en difficulté. Les occasions étaient là, il fallait les mettre au fond. Il faut féliciter les joueurs de Knokke, ce qu’ils ont fait, c’est très bien pour eux. Ils l’ont fait grâce à leurs qualités. À certains moments, il y a du caractère, mais dans certaines situations, il faut être plus tueur. Je ne vais pas faire de grandes déclarations maintenant. On essaye de mettre les joueurs dans les meilleures conditions. Il faut encore travailler. »

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Image=d-20040223-WHFHTU_high-1

    Et si vous pensiez à démolir avant d’acheter une maison?

  2. La Foire du livre est toujours une occasion de rencontres et de découvertes.

    Gunzig, Leroy et Bofane font leur «Retour en Flandre»

  3. Wietse Van Ransbeek, cofondateur de CitizenLab, est considéré comme un des entrepreneurs européens les plus prometteurs. © Pierre-Yves Thienpont | Le Soir

    CitizenLab, une start-up au service des «nouvelles démocraties»

Chroniques
  • Les conquérants du nouveau monde

    On nous répète sans cesse que nous sommes passés dans le « nouveau monde ». Adieu, l’ancien. Tout va changer. Cette semaine, un incident illustre la différence entre les deux mondes. Dans l’ancien monde, lorsque vous confiiez vos économies à une banque, elle vous payait des intérêts. Maintenant, c’est vous qui payez pour récupérer votre argent.

    Dans l’ancien monde, votre femme préparait la viande de mammouth que vous aviez ramenée à la caverne. Dans le nouveau, vous partagez avec votre copine les graines que vous avez récoltées dans votre jardin.

    Barack Obama, voilà, paraît-il, un personnage de l’ancien monde. Le nouveau, c’est Donald Trump. Vous saisissez comment le nouveau monde a permis à l’humanité de faire un grand pas vers la civilisation et de s’éloigner de la barbarie ?

    Jadis, nos parents avaient aussi cherché à distinguer leur ancien monde du nouveau. L’ancien, c’était Fred Astaire, le nouveau, Gene Kelly. L’...

    Lire la suite

  • Grand Baromètre: une vague verte qui rend très très nerveux

    Voilà qui va secouer le monde politique belge. Après des années de domination des partis socialiste, social-chrétien et plus récemment de la N-VA, voici qu’une nouvelle force politique s’impose. Par le biais d’un sondage qui demande évidemment à être vérifié dans les urnes, mais qui ne surprendra pas, tant la poussée verte, des communales aux marches pour le climat, donnait la direction du vent électoral ces derniers temps.

    ...

    Lire la suite