Accueil Économie Emploi

Les centrales d’urgence cherchent 76 collaborateurs

Une formation de trois mois est nécessaire.

Temps de lecture: 1 min

Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) a dégagé 1,5 million d’euros afin d’engager 36 collaborateurs pour les centrales d’urgence 101 et 112 l’an prochain, relèvent jeudi Het Nieuwblad, De Standaard et Het Belang van Limburg. Ces centrales d’appel subissent en effet un important manque de personnel.

Les 36 nouveaux travailleurs s’ajoutent aux 40 engagements effectués en 2018.

« Trouver les bons profils n’est pas une sinécure », affirme le ministre Jambon. «  Une formation supplémentaire de trois mois est nécessaire pour les agents qui souhaitent travailler dans les permanences des centrales d’urgence. »

La situation est particulièrement problématique dans les provinces du Limbourg et du Brabant flamand. Les départs à la retraite ne sont pas compensés et le personnel subit une surcharge de travail considérable, selon le représentant syndical Cary Devalckeneer (NSPV).

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Emploi

La «marque employeur», un atout pour attirer les talents

Pourquoi rechercher un label qui, comme « Top Employer » notamment, renforce l’image de l’entreprise ? Parce que la valeur de celle-ci se mesure aussi à sa capacité à attirer et garder les talents. Analyse avec Johan Claes, cofondateur de la « Talent Acquisition Academy ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière