Accueil Société

Négligence, tabac, malbouffe et sédentarité: voici le cocktail infernal de l’AVC

Comme 20.000 Belges chaque année, la Reine Paola aurait été victime d’un AVC. Négligence dans la surveillance cardiaque, tabac, malbouffe et sédentarité, voici le cocktail infernal. Selon la sévérité de l’AVC, deux traitements d’urgence sont disponibles : thrombolyse et thrombectomie. Le premier est remboursé, le second toujours pas

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

A 17h02, tout va bien. A 17h04, plus rien ne va. L’AVC se caractérise par la brutalité de la survenance de ses symptômes. Les mots ont du mal à sortir de la bouche ou bien la compréhension de ce qui est dit est difficile. Un voile noir qui passe dans le champ de vision, des maux de tête très violents, une perte de sensibilité dans les membres ou du sens de l’équilibre sont d’autres signes d’AVC. Face à ces signaux d’alarme, il faut se rendre à l’hôpital au plus vite.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Pieyns Agnes, jeudi 27 septembre 2018, 20:07

    Il existe aussi des AVC hémorragiques !

  • Posté par Bartet Guy, jeudi 27 septembre 2018, 21:14

    Vous m'ôtez les mots de la bouche. Et on peut également y survivre sans séquelles

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs