Accueil Société Régions Bruxelles

Manifestation à Bruxelles pour la libération de Tariq Ramadan

Le collectif à l’initiative de la manifestation entend dénoncer ce qu’il considère comme étant un traitement inhumain infligé à Tariq Ramadan.

Temps de lecture: 2 min

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées jeudi de 17h à 19h, place de la Monnaie à Bruxelles, pour sensibiliser le public au sort de Tariq Ramadan. Les manifestants ont invité les passants à signer une carte postale destinée au Garde des Sceaux français pour demander la libération de l’islamologue suisse, en détention préventive depuis janvier dernier en France à la suite d’accusations de viols.

«Nous demandons la libération de Tariq Ramadan, emprisonné depuis le 2 février et dont la santé, déjà fragile, se dégrade de jour en jour, afin qu’il puisse organiser sa défense dans des conditions similaires à celles d’autres personnes accusées dans le même genre de dossiers», indique le collectif Free Tariq Ramadan Belgique.

Ce dernier ne se prononce pas sur le fond de l’affaire mais entend dénoncer ce qu’il considère comme étant un traitement inhumain infligé à Tariq Ramadan et réclame le respect de ses droits fondamentaux.

«Tariq Ramadan a droit à une procédure équitable et à la présomption d’innocence. Son avocat a proposé sa remise en liberté moyennant une caution de 300.000 euros, le port d’un bracelet électronique et la remise de son passeport mais a essuyé un refusé malgré ces garanties importantes. Or, bon nombre d’hommes blancs accusés des mêmes faits, dont certains faisant partie du gouvernement Macron, n’ont pas passé un seul jour de prison en détention préventive», indique Nordine Saïdi, initiateur de la campagne «Free Tariq Ramadan».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

43 Commentaires

  • Posté par Dubois Raymond, vendredi 28 septembre 2018, 6:09

    Intéressant ." les Frères musulmans " sont de sortie . ??? Dommage que nous n'entendons jamais leurs voix lors des attentats . Le SILENCE EST D' OR DANS certaines circonstances .

  • Posté par LIENARD NORBERT, jeudi 27 septembre 2018, 23:37

    Pooovvvvv ket

  • Posté par Christian BOULET, jeudi 27 septembre 2018, 22:40

    Nordine Saïdi est le porte-parole du sympathique parti Islam. Il est dommage que le Soir ne le mentionne pas...

  • Posté par Christian BOULET, jeudi 27 septembre 2018, 22:33

    On a les idoles qu'on mérite. La procédure est équitable car des pressions sont exercées sur les victimes présumées, et le réseau de ses thuriféraires fréristes aurait vite fait de l'exfiltrer vers son cher Qatar. Lire à ce propos l'éditorial de Joffrin dans Libé.

  • Posté par Chantal ROUSSEL, jeudi 27 septembre 2018, 22:01

    "bon nombre d’hommes blancs accusés des mêmes faits, dont certains faisant partie du gouvernement Macron, n’ont pas passé un seul jour de prison en détention préventive»" tout à fait d'accord mais ....tout le mode n'a pas la chance de s'appeler DSK, Ferrand, Darmanin, ou au hasard Benalla, et être protégé par le président en personne! La Frrrrrrance pays des droits de l'Homme (lol) mais il y a des "hommes" plus égaux que d'autres en Frce !

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo