Accueil Monde États-Unis

Michel et Kabila en route vers une «désescalade»

Le Premier ministre belge et le président congolais se sont longuement entretenus en marge de l’assemblée générale de l’ONU. Les deux chefs d’États se sont accordés à mettre en œuvre une désescalade. Une source nous apprend que le but serait la réouverture rapide de la Maison Schengen.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

Depuis New York

I l y a une volonté de part, et d’autre, de s’expliquer, de comprendre nos points de vue respectifs  ». Charles Michel a dit ressortir globalement satisfait de sa rencontre avec le président congolais. Le Premier et Joseph Kabila ont échangé longuement – près d’une heure et demie dont une heure en tête à tête – au 50e étage d’un hôtel cossu de Manhattan, en marge de l’assemblée générale des Nations unies à New York.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Michel Raurif, samedi 29 septembre 2018, 10:29

    Charlot I a-‘-t’- il reçut une promotion ? Dans votre édition papier datée du samedi 29/09/, en page 15, en dessous de la photo de Charlot et Kabila vous indiquez et je vous cite « deux chefs d’Etats « ! Que je sache, Charlot est toujours chef du gouvernement belge mais pas chef d’Etat ! En Belgique, le chef de l’Etat est le ROI, non ? Il est vrai que l’exactitude des journalistes du Soir …Un retour sur les bancs du primaire serait salutaire et beaucoup de lecteurs seraient satisfait !!!

  • Posté par Bartet Guy, samedi 29 septembre 2018, 13:40

    N'est-ce pas en primaire qu'on apprend "beaucoup de lecteurs ... satisfaitS" ?

Aussi en USA

Un astéroïde a frôlé la Terre ce vendredi: ce que l’on sait

L’objet, repéré pour la première fois samedi depuis un observatoire en Crimée, s’est approché le plus près de la pointe sud de l’Amérique du Sud vers 00h29 GMT vendredi. A son point le plus proche, l’astéroïde se trouvait à 3.600 kilomètres de la surface de la Terre, soit beaucoup plus près que de nombreux satellites géostationnaires orbitant autour de la planète.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs