Accueil Économie Consommation

Enfouissement des déchets nucléaires: l’Ondraf réévalue le coût à huit milliards d’euros

Cela concerne les déchets nucléaires de types B et C.

Temps de lecture: 2 min

Le conseil d’administration de l’Ondraf a approuvé vendredi, à l’unanimité, un nouveau scénario de référence pour l’enfouissement des déchets nucléaires (de types B et C), a-t-on appris auprès de cet organisme en charge de la gestion des déchets radioactifs. La catégorie B représente les déchets faiblement radioactifs, mais avec une longue durée de vie. La catégorie C concerne les déchets hautement radioactifs.

Ce nouveau scénario, qui se base notamment sur un enfouissement dans l’argile à 400 mètres de profondeur, et non plus à 200 mètres comme le prévoyait le précédent scénario, suggère désormais la prise en compte d’une provision de 10,7 milliards d’euros. Ce montant couvre la construction du site, des galeries, d’une zone de monitoring…

À lire aussi Pourquoi les déchets radioactifs luxembourgeois seront stockés... en Belgique

« Par contre, nous n’avons pas encore fait d’optimisations à ce scénario de référence. Nous sommes presque sûrs que pas mal de choses peuvent être optimisées : longueurs et diamètres des galeries, techniques d’excavation, etc. », explique la porte-parole de l’Ondraf. Ces optimisations pourraient représenter 2,7 milliards d’euros, ce qui donne un coût total estimé désormais à huit milliards d’euros (10,7 milliards moins 2,7 milliards d’optimisations), contre un coût total d’environ 3,5 milliards estimé dans le précédent scénario de référence.

Une marge de sécurité

L’Ondraf va affiner ses calculs d’optimisation au cours des deux prochaines années pour aboutir fin 2020 à une nouvelle estimation de son nouveau scénario de référence.

Afin d’avoir une marge de sécurité, l’Ondraf va toutefois recommander à la commission des provisions nucléaires de prendre en compte un montant de provisions de 10,7 milliards d’euros, indique encore la porte-parole de l’Ondraf.

Pour affiner ses projections et avancer dans l’épineux dossier des déchets nucléaires, l’organisme de gestion des déchets radioactifs reste dans l’attente d’une politique nationale en la matière et de la mise en place d’un processus décisionnel impliquant les parties prenantes.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Poels Jean-pierre, vendredi 28 septembre 2018, 22:34

    Marie-Christine Marghem s’est risquée à afficher ses envies: un scénario à 10 milliards / les exploitants producteurs de déchets, eux, refusent le scénario à 10 milliards => on va donc signer pour 8 milliards MAIS "avec une révision des hypothèses et du modèle dans deux ans" c-à-d quand on aura changé de gouvernement. ……… Et à ce moment là, on entendra: "ce n'est pas moi, c'est l'autre!"

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
Geeko Voir les articles de Geeko VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb