Accueil La Une Sports

«Heureusement qu’il y avait le VAR!»

La chronique arbitrage de Stéphane Bréda.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

16e minute : « C’est limite mais pour moi, il y a bien hors-jeu sur le but annulé de Boli. Je rappelle que le VAR n’aurait pu intervenir qu’en ayant la certitude du contraire. »

20e minute : « Là, je suis très surpris que M. Van Driessche, pourtant bien placé. n’ait d’abord sorti que la carte jaune pour la faute de Ceballos, réellement méchante et dangereuse. Il suffit de voir le bas de Saelemaekers et de constater à quelle hauteur il est déchiré ! Heureusement que le VAR était là pour rectifier cette erreur magistrale ! »

61e minute : Kums prend une carte jaune logique pour antijeu. Le problème, c’est qu’il en méritait déjà une deux minutes plus tôt pour une grosse faute sur Bezus. Il aurait donc dû en avoir deux. Maintenant, s’il avait reçu la première, il n’aurait peut-êre pas commis la deuxième faute !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs