Accueil Économie Mobilité

Automobile: quatre Belges sur dix branchés sur l’électrique

Les Belges se montrent enthousiastes à l’idée d’acheter un véhicule non thermique, selon un sondage.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Quatre Européens sur dix estiment que leur prochaine voiture sera « probablement » un véhicule électrique ou équipé d’une pile à combustible. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé dans neuf pays européens (4.500 personnes en Belgique, France, Allemagne, Royaume-Uni, Hongrie, Italie Pologne, Espagne et Suède) par l’institut de sondage Ipsos Mori pour le compte de l’ONG Transport & Environment. Pour cette dernière, la question est peut-être moins de savoir si le consommateur est disposé à acheter un engin électrique que de savoir si les constructeurs sont prêts à leur en vendre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Pierre Lison, lundi 1 octobre 2018, 17:28

    Pas de soucis d'autonomie puisqu'ils partent en vacances avec Ryanair ;¬))

  • Posté par Penninckx Jean-Pierre, lundi 1 octobre 2018, 15:34

    Encore une interprétation d'un sondage ! Oui probablement que les prochaines voitures seront électriques, il est évident que la majorité des belges à 40 ou 60.000€ pour s'en offrir une, il aussi est évident qu'avec nos centrales nucléaires fermées nous allons construire des centrales au gaz ou au charbon qui ne polluerons pas l'air dans les villes mais en dehors. Déjà que depuis quelques mois le taux de CO2 augmente dans nos villes car les 3/4 des gens s'imaginent ne plus polluer avec leurs voitures à essence alors que si le taux de particules fines diminue, une voiture à essence émet facilement 40% de CO2 en plus qu'un bon diesel ! Ce genre de raisonnement me rappelle ma grand-mère, c'est écrit dans le journal donc c'est vrai. Arrêtons de passer pour des moutons de Panurge SVP, si nous voulons polluer moins cela doit faire partie d'un ensemble, camions, bateaux et surtout les chauffages au mazout. Ceux-ci doivent être ou plutôt devraient être contrôlées annuellement mais personne ne contrôle cela. Il est grand temps d'ouvrir les yeux, la voiture électrique ne polluera pas là où elle roule mais là ou l'électricité est produite et surtout lors de sa construction. Les batteries modernes sont remplies de métaux difficiles à extraire, par des ouvriers sous-payés et exploités, en Afrique et en Chine. Pour le moment c'est le grand brouillard qui est mis en place, un écran de fumée gigantesque : essence à la place du diesel, donc plus de consommation et plus de taxe. Ensuite se sera électrique à la place de l'essence, donc puisque sur 1 kW/h les 2/3 sont des taxes encore un bénéfice pour l'état. Mais les bénéfices ils vont où, apparemment pas dans les transports en commun ! Depuis combien de temps attendons-nous le RER, 20, 30 ou 40 ans. Dégouté …

  • Posté par Lilien Raymond, lundi 1 octobre 2018, 13:00

    Remettons les choses en place : les belges ne sont pas enthousiasmés par la voiture électrique, et ils ne rêvent pas d'en avoir une ! Simplement, ils lisent la presse, consultent les médias, et voient partout que la voiture de demain sera électrique ... Dès lors, ils estiment (sans aucun sentiment particulier) qu'ils y passeront aussi, d'autant plus que l'on parle aussi (dans les mêmes médias) de l'interdiction prochaine (à court ou moyen terme) des véhicules à carburant traditionnel. Une remarque supplémentaire : l'argument selon lequel "la plupart des voitures électriques sont rechargées à la maison, et au bureau" est d'une imbécilité effrayante. Comment voulez-vous généraliser la voiture électrique sans possibilité de recharge sur la voie publique, si vous excluez d'office les personnes qui habitent en appartement (sans garage), en maison mitoyenne (sans garage également), et qui n'ont pas de parking au "bureau" ? Cela représente quand même une majorité importante de la population, non ?

  • Posté par Lilien Raymond, lundi 1 octobre 2018, 12:48

    Remettons les choses en place : les belges ne sont pas enthousiasmés par la voiture électrique, et ils ne rêvent pas d'en avoir une ! Simplement, ils lisent la presse, consultent les médias, et voient partout que la voiture de demain sera électrique ... Dès lors, ils estiment (sans aucun sentiment particulier) qu'ils y passeront aussi, d'autant plus que l'on parle aussi (dans les mêmes médias) de l'interdiction prochaine (à court ou moyen terme) des véhicules à carburant traditionnel.

  • Posté par stals jean, lundi 1 octobre 2018, 11:01

    Les véhicules électriques contre le réchauffement climatique seraient parait-il et jusqu'à preuve du contraire "la" solutions les moins mauvaise...Ok mais l'électricité d'où viendra-t-elle pour recharger les millions et millions de batteries qui équipent ces véhicules alors que les réacteurs nucléaires situés sur le territoire belge sont parait-il bon pour la casse? Alors que les belges n'ont pas beaucoup d'autres moyens pour produire un certain nombre de MW électrique en suffisance que via les éoliennes, que via le solaire pour qui a le moyen d'investir... Bonjour les factures relatives aux KW/h consommés... Quel pays va nous vendre son électricité qu'il produit en surplus et à quel prix le consommateur va-t-il la payer? Alors que déjà maintenant les coûts et les prix du kw/h ne cessent de grimper je ne vois pas comment les gouvernements européens en l'occurrence vont convaincre des millions de citoyens de rouler à l'électricité pour voir diminuer drastiquement les gaz à effet de serre et partant le réchauffement climatique qui assassine la planète entière. Car n'oublions pas que bientôt plus d' un milliard de véhicules seront d'ici peu en circulation sur la planète. avec ne serait-ce que 20% de véhicules électriques cela fait 200 millions de véhicules à recharger en permanence...On se marre...Et puis on s'étonne et on hurle contre les chinois qui continuent sans désemparer à investir à fond la caisse dans le nucléaire...Les plus alarmistes des scientifiques et non des moindres, prévoient pour dans 30-40 ans, çàd demain, des catastrophes climatiques, et partant humanitaires innommables en tous genres... Tout le monde s'en fout...à commencer par la plus part de ceux la qui en Belgique seront les heureux élus le grand soir du 14 octobre prochain. Quant à la plus part de ceux qui vont les élire, cela me fait penser par avance à la phrase immortalisée par Lino Ventura dans les Tontons flingueurs: :"les cons ça ose tout c'est même à ça qu'on les reconnait"...

Plus de commentaires

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs