Accueil Opinions Chroniques

Donald Trump, quel beau modèle pour nos enfants!

L’homme le plus puissant de la planète ose tout, sans limites, sans barrières. A lui seul, il représente le contre-exemple du savoir, du beau parler, de la défense des vertus civiques, de la modestie, du respect de l’autre… Consternant. Et inquiétant.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 4 min

On dira que je suis vraiment obsédé par les invariances…

A la fin des années 20, en effet, quand Mussolini accentuait l’ordre totalitaire qu’il avait imposé à l’Italie, il y avait toute une fraction de l’opinion pour qui cela n’avait aucune importance car « les trains, enfin, arrivaient à l’heure ! ».

A la fin des années 30, alors que le délire hitlérien se donnait libre cours, on opposait à ceux qui s’en indignaient et s’en alarmaient la construction des autoroutes. Et aussi – car c’était vrai également et pour cause – la spectaculaire réduction du chômage.

Tout excuser, tout justifier

A la fin des années 40, à ceux qui dénonçaient la terreur stalinienne, on répondait mirifiques taux de croissance grâce aux plans quinquennaux.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Naeije Robert, mercredi 3 octobre 2018, 8:47

    Je ne suis pas un fan de Trump, loin de là. Il est mal élevé et manque de la plus élémentaire culture générale. Il est vraiment détestable en tant que personne. Mais après deux années de présidence, il a relancé la croissance économique américaine par des mesures destinées à réduire les excès de régulation des administrations précédentes et par une réduction de l'imôpt sur les entreprise. Plus de 4 % de croissance et moins de 4 % de chomage, ce n'est pas si mal. Il a rapatrié les bénéfices colossaux des entreprises américaines à l'étranger. I refaçonne des accords commerciaux (NAFTA etc) en les rendant plus équilibrés, en se rapprochant d'ailleurs de ce que fait l'UE depuis qu'elle existe. Enfin, sur le plan international, il remet les compteurs à zéro, parle clair aux théocraties totalitaires mais accepte néanmoins de dialoguer, et semble sur le point d'en récolter les premiers effets positifs en obtenant une dénucléarisation de la péninsule Coréenne. Donc ce président au si mauvaises manières obtient des résultats positifs, réels et palpables. Comment esxpliquer cela aux enfants?

  • Posté par Bricourt Noela, lundi 1 octobre 2018, 15:00

    Beaucoup si ce n'est pas tous ,gouvernent sur la peur et tétanisent les populations. Ils gouvernent aussi en divisant les gens et en les opposant les uns aux autres, en réduisant les budgets, sources d'insécurité. Cela crée des populations soumises qui acceptent tout. Mais toutes ces frustrations déclenchent des réactions de haine telles que celles vécues actuellement. Depuis quelques temps "la parole est décomplexée". comme on dit.

  • Posté par Vercruysse Louis, lundi 1 octobre 2018, 14:29

    lesU S A tres profond$ tres profonds dans leurs splendeurs

Aussi en Chroniques

Chronique Carta Academica sur les mesures sanitaires: l’approche de la Cour européenne des droits de l’homme

Tous les samedis, « Le Soir » publie la chronique d’un ou plusieurs membres de Carta Academica. Cette semaine : il est plus que probablement inexact d’affirmer que les mesures sanitaires contre lesquelles s’élèvent des protestations, dans leur principe, violent les droits fondamentaux. En revanche, on peut attendre que la mise en œuvre de ces mesures impose des exigences de transparence et de cohérence aux autorités publiques.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs