Accueil Culture Musiques

La chanson française a perdu son dernier père, Charles Aznavour

Le chanteur est décédé à 94 ans dans la nuit de dimanche à lundi. La chanson française perd son meilleur ambassadeur dans le monde. Celui qui a fait beaucoup pour la langue française et pour l’industrie du mouchoir.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Charles Aznavour a cumulé récompenses, honneurs et chiffres à donner le tournis : plus de 60 ans de carrière, plus de 60 films, plus de mille chansons, plus de cent millions de disques vendus dans le monde, en cinq langues…

Mais ce qu’on retiendra de l’Arménien, petit par la taille, mais grand par le talent tant d’interprète que d’auteur, c’est cette façon unique et indescriptible qu’il avait de chanter l’amour et le temps qui passe. Pas la romance ni le romantisme niais. Pas nécessairement l’Amour avec un grand A comme tant d’autres l’ont fait.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs